Ligne Ontario

Une nouvelle ligne de métro de 15,6 km à Toronto qui partira de la Place Exhibition, traversera le centre-ville et rejoindra le Centre des sciences de l'Ontario.

Rapport sur les travaux préliminaires d’East Harbour

Publié le 17 novembre 2021

Les activités de travaux préliminaires sur le site de la future gare d’East Harbour prépareront le terrain pour d’autres travaux importants sur la Ligne Ontario et les projets d’expansion de GO, réduisant ainsi le risque de retards de construction futurs.

Le rapport sur les travaux préliminaires de la gare d’East Harbour décrit l’objectif des travaux préliminaires, les conditions environnementales locales, les impacts potentiels, les mesures d’atténuation proposées et un compte rendu des consultations. Le rapport s’appuie également sur les travaux d’évaluation environnementale réalisés précédemment dans la région, notamment le rapport de projet environnemental de la gare SmartTrack d’East Harbour (2018).

Lire le rapport complet sur les travaux préliminaires d’East Harbour

Lire la déclaration d’achèvement

Lire l’avis de publication finale

Lire l’annexe B1 – Liste de distribution du projet

Lire l’annexe B2 – Page Web du projet

Lire l’Annexe B3 – Registre des consultations et de la correspondance

Lire l’annexe C − Rapport d’exploitation LSE-JC N&V

Lire l’annexe D − Rendu de la gare d’East Harbour

Explorez chacune des composantes de l’évaluation environnementale et lisez comment nous prévoyons de traiter les impacts ci-dessous.

Effets potentiels et mesures d’atténuation

Effets potentiels

  • Suppression/endommagement des arbres, de la végétation terrestre et de l’habitat de la faune.
  • Impacts liés à l’érosion et/ou à la sédimentation sur les communautés végétales en raison de la construction.
  • Perturbation ou déplacement d’espèces sauvages et réduction de la connectivité des habitats.
  • Risque de contamination du sol ou des cours d’eau à la suite de déversements.
  • Introduction ou propagation d’espèces envahissantes.

Mesures d’atténuation

  • Identifier les possibilités de promouvoir les espèces et l’habitat des pollinisateurs conformément à la  ligne directrice sur la végétation de Metrolinx (2020)  (par exemple, cela peut inclure la plantation ou le semis de plantes à fleurs indigènes dans les zones temporairement perturbées).
  • L’enlèvement des arbres et de la végétation sera réduit au minimum et limité aux zones de construction.
  • L’enlèvement des arbres et de la végétation sera réduit au minimum et limité aux zones de construction. Ligne directrice sur la végétation de Metrolinx (2020).
  • Les zones temporairement perturbées seront restaurées ou revégétalisées.
  • Des mesures de contrôle de l’érosion et des sédiments seront installées avant le début des travaux.
  • Avant le début des activités de travaux, des études spécifiques aux espèces seront réalisées au besoin afin d’éviter ou de réduire les impacts potentiels sur les espèces de chauves-souris en péril et de respecter toutes les exigences réglementaires relatives aux espèces en péril.

En savoir plus – Annexe A1 – Rapport sur l’environnement naturel

Reconnaissance du territoire

Metrolinx reconnaît qu'elle opère sur le territoire traditionnel des peuples autochtones, y compris les Anishnabeg, les Haudenosaunee et les Wendat. En particulier, ces terres sont couvertes par 20 traités, et nous avons la responsabilité de reconnaître et de valoriser les droits des Nations et des peuples autochtones et faire des affaires d'une manière fondée sur la confiance, le respect et la collaboration. Metrolinx s'engage à établir des relations significatives avec les peuples autochtones et à travailler à une réconciliation significative avec les premiers gardiens de cette terre.