Ligne Ontario

Une nouvelle ligne de métro de 15,6 km à Toronto qui partira de la Place Exhibition, traversera le centre-ville et rejoindra le Centre des sciences de l'Ontario.

Station Corktown

La station de la ligne Ontario desservant Corktown facilitera la visite de ce nouveau quartier en pleine croissance et du Distillery District à proximité.

Une nouvelle correspondance à cette station sur la ligne Ontario reliera les itinéraires populaires en surface tels que le tramway 504 King, l’autobus 65 Parliament et l’autobus 172 rue Cherry.

La station sera à moins de 10 minutes à pied pour plus de 26 400 habitants, dans une zone de la ville où 3 300 ménages ne possèdent actuellement pas de voiture. On estime que 4 100 personnes devraient utiliser la station Corktown pendant l’heure de pointe.

Plan de la zone de la station

Carte montrant l'emplacement de la station Corktown. Vous pouvez consulter une description plus détaillée de l'empreinte du projet dans le rapport d'évaluation de l'impact sur l'environnement ici.

Représentation

Futur bâtiment de station de la ligne Ontario à l’angle sud-est de la rue King Est et de la rue Berkeley (Corktown). Remarque : Représentation artistique originale; la conception est sujette à modification. Rendus définitifs pour incorporer le plan d’interprétation et de commémoration du patrimoine du Premier Parlement réalisés en consultation avec la Ville de Toronto et les partenaires communautaires.

Éléments clés

  • 26 400 personnes situées à deux pas de la station
  • 4 100 clients fréquenteront la station pendant les heures de pointe (2 800 à l’embarquement et 1 300 au débarquement)
  • 1 900 correspondances pendant l’heure de pointe
  • 15 700 emplois dans la région

*Estimations pour l’année 2041

Plans du patrimoine

La station Corktown sera située près du site des premiers édifices du Parlement du Haut-Canada qui furent réalisés en 1797, incendiés par les forces d’occupation américaines en 1813 et reconstruits en 1820, avant de succomber à un incendie accidentel en 1824.

Les peuples autochtones étaient présents sur les terres où le site du Premier Parlement a été construit, bien avant l’arrivée des colons. Le site est situé sur le territoire traditionnel de plusieurs Nations, dont les Anishnabeg, les Haudenosaunee et les Wendat. Il se trouve sur des terres couvertes par le Traité 13 avec les Mississaugas de la Première Nation de Credit.

Pour illustrer l’histoire de ce patrimoine, nous avons demandé au public de classer les thèmes précédemment identifiés dans la stratégie d’interprétation du patrimoine du premier parlement de la ville de Toronto pour orienter la ligne de communication dans la nouvelle station. Ces thèmes ont été définis sur la base d’avis provenant des nations autochtones, de consultations publiques et de recherches antérieures. Les avis sur ces thèmes ont été recueillis par le biais d’une enquête publique menée entre novembre et décembre 2021, et vous trouverez ci-dessous une synthèse des résultats de l’enquête ci-dessous.

Ci-après les thèmes retenus :

  • Un site d’importance stratégique - Ce thème relève l’importance historique du site pour les peuples autochtones avant la colonisation, et plus tard en tant que lieu de rassemblement pour les premiers colons et l’emplacement de la capitale du Haut-Canada, ainsi que des compétitions du milieu du XIX
  • Établir un siège de gouvernement - Ce thème raconte comment le Parlement du Haut-Canada a été établi, en revenant sur les systèmes de gouvernement et sur le rôle du site en tant que centre de débat et de prise de décision. Il reviendra également sur la proclamation royale de 1763.
  • Planification et infrastructure - Il s’agit ici de s’attarder sur la construction des premier et deuxième édifices du parlement, leur position dans le contexte urbain plus large de la ville et leur influence sur le développement local, provincial et national.
  • Société civile - Ce thème dépeint une région qui, pendant des milliers d’années, a été témoin de la migration des peuples autochtones et plus tard, des commerçants français, des loyalistes britanniques, des Noirs réduits en esclavage puis libérés et des immigrants venus de nombreux pays du monde entier.
  • Industrie et commerce - Ce thème met en lumière le commerce traditionnel entre les peuples autochtones, les décisions gouvernementales ayant établi la première structure bancaire de la province et le rôle ultérieur de la région en tant que plaque tournante de l’industrie, avec notamment Consumers’ Gas, une entreprise des secteurs ferroviaire et automobile.

Il y a par ailleurs des thèmes transversaux : diversité des personnes, impact, correspondances et croissance de la ville. La stratégie d’interprétation du patrimoine de la Ville les décrit comme des connecteurs, car ils permettent de lier les histoires entre elles.

Regardez la présentation vidéo ci-dessus pour encore plus de détails sur l’histoire du site du Premier Parlement.

Vous trouverez ci-dessous les réponses au sondage résumées dans une présentation faite au groupe de travail sur le premier parlement de la ville de Toronto, y compris d’autres mises à jour sur le site des premiers travaux de la station Corktown, les découvertes archéologiques à ce jour et les prochaines étapes du développement de l’interprétation du patrimoine du premier parlement, ainsi que le plan de commémoration. 

Reconnaissance du territoire

Metrolinx reconnaît qu'elle opère sur le territoire traditionnel des peuples autochtones, y compris les Anishnabeg, les Haudenosaunee et les Wendat. En particulier, ces terres sont couvertes par 20 traités, et nous avons la responsabilité de reconnaître et de valoriser les droits des Nations et des peuples autochtones et faire des affaires d'une manière fondée sur la confiance, le respect et la collaboration. Metrolinx s'engage à établir des relations significatives avec les peuples autochtones et à travailler à une réconciliation significative avec les premiers gardiens de cette terre.