Ligne Ontario

Une nouvelle ligne de métro de 15,6 km à Toronto qui partira de la Place Exhibition, traversera le centre-ville et rejoindra le Centre des sciences de l'Ontario.

Gare de Science Centre

La gare de Science Centre, en tant que nouveau centre de transport en commun reliera la ligne Ontario au TLR d’Eglinton Crosstown ainsi qu’aux services d=autobus locaux et express fréquents en provenance du nord.

La gare est surélevée, et située du côté nord-est du chemin Don Mills. Ce positionnement permettra une intégration optimale avec la future station d’autobus de la TTC sur ce site, et favorisera le futur prolongement potentiel de la ligne Ontario vers le nord.

Plan de la zone de gare

Carte montrant l'emplacement de la station Science Centre. Vous trouverez une empreinte plus détaillée du projet dans le rapport d'évaluation des incidences sur l'environnement ici.

Les clients pourront accéder tant à Eglinton Crosstown qu’à la ligne Ontario à partir des entrées situées aux angles sud-ouest et nord-est de Don Mills et d’Eglinton. Des passages souterrains offriront une alternative à la traversée du carrefour sur la chaussée.

Pour les clients effectuant une correspondance de la ligne Ontario vers Eglinton Crosstown, des escaliers mécaniques et des ascenseurs permettront des connexions intérieures accessibles entre les deux lignes ainsi qu’un accès à la station d’autobus.

Les voies ferrées, au nord des stations, serviront au remisage et à la protection des véhicules pour une expansion future. 

Représentation

Future gare de Science Centre de la ligne Ontario à l’angle nord-est du chemin Don Mills et de l’avenue Eglinton Remarque : Représentation artistique originale - la conception est sujette à modification.

Éléments clés

  • 8 000 personnes situés à deux pas de la gare
  • 5 800 clients fréquenteront la gare pendant les heures de pointe (3 600 à l’embarquement et 2 200 au débarquement)
  • 3 600 correspondances vers/depuis le TLR d’Eglinton Crosstown pendant l’heure de pointe, et 1 400 depuis les autobus locaux
  • 9 200 emplois dans la région

*Estimations pour l’année 2041

Reconnaissance du territoire

Metrolinx reconnaît qu'elle opère sur le territoire traditionnel des peuples autochtones, y compris les Anishnabeg, les Haudenosaunee et les Wendat. En particulier, ces terres sont couvertes par 20 traités, et nous avons la responsabilité de reconnaître et de valoriser les droits des Nations et des peuples autochtones et faire des affaires d'une manière fondée sur la confiance, le respect et la collaboration. Metrolinx s'engage à établir des relations significatives avec les peuples autochtones et à travailler à une réconciliation significative avec les premiers gardiens de cette terre.