Les progrès du Crosstown : une visite d’est en ouest

Nous vous avons fait faire de l’exercice de manière imprévue en vous faisant passer d’un côté de la

9 avr. 2019

De plus, par notre faute, vous êtes restés coincés dans des embouteillages alors que vous étiez tellement près de chez vous que vous auriez pu voir votre entrée et que tout ce que vous vouliez était de rentrer chez vous pour rattraper les épisodes de Game of Thrones.

Eh oui, pendant les premières étapes des travaux d’Eglinton Crosstown, un projet de transport léger sur rail (TLR) de 8,4 milliards de dollars, nous vous avons beaucoup demandé. Aujourd’hui, nous voulons vous montrer ce que votre patience nous a permis d’accomplir.

Pendant tout un mois, nous allons publier une série d’articles d’Info Metrolinx dans laquelle vous pourrez voir les épatants progrès que nous avons réalisés dans les différentes gares, avec des photos d’aujourd’hui, mais aussi des aperçus captivants de demain.

Eglinton Crosstown, ce n’est plus seulement quelques trous dans la terre. Ce sont des gares. Des escaliers roulants. Des bâtiments achevés. Des voies dans des tunnels. Des voies dans les rues. Mais aussi, des véhicules sur les voies.

Dès aujourd’hui, nous vous proposons un grand voyage le long d’Eglinton, de l’ouest jusqu’à l’est, pour que vous puissiez mieux voir tout ce que nous avons accompli.

À la gare de Mount Dennis, nous entrerons dans les tunnels pour vous montrer les nouvelles voies que nous avons installées. À celle de Keelesdale, vous pourrez voir que nos équipes ont excavé tant de terre qu’on pourrait en remplir 32 piscines olympiques. Plus à l’est, nous descendrons 32 mètres sous la ville, à la gare d’Avenue : la ligne ne descend pas plus bas. Enfin, nous nous arrêterons à la gare de Kennedy, le terminus est, où l’on peut profiter d’importantes correspondances avec le service ferroviaire GO et le métro de TTC.

D’ailleurs, parlant de patience, la fermeture de voies a éprouvé celle des résidents des quartiers centraux de la ville depuis un certain temps déjà. Tenez-vous-le pour dit : la circulation va s’améliorer. Des ouvriers de talent travaillent comme des forcenés jour et nuit pour qu’enfin, en 2019, les travaux puissent commencer à cesser d’empiéter sur les routes, surtout du côté ouest du Crosstown.

« Le Crosstown est l’un des plus grands projets de transport en commun de l’Amérique du Nord et il ne manquera pas de devenir l’un des monuments de la ville pour les prochaines décennies, de dire Jamie Robinson, chef intérimaire des communications et des relations publiques de Metrolinx. Nous avons véritablement réalisé des progrès épatants; j’ai hâte de voir les VLR défiler sur et sous Eglinton Avenue en 2021, pleins de passagers. »

Une fois terminé, le Crosstown deviendra l’un des piliers de la plus grande métropole du Canada. Avec 19 kilomètres de transport en commun rapide, les déplacements en ville ne seront plus jamais les mêmes.

Vous ne connaissez pas le projet? Le TLR d’Eglinton Crosstown passera sous terre pendant plus de 10 kilomètres, de Keele Street à Laird Avenue, puis remontera à la surface sur neuf kilomètres, jusqu’à Kennedy Station. Il redescendra ensuite un peu sous terre jusqu’à Don Mills Road.

FAITS IMPORTANTS 

  • Longueur du trajet : 19 km
  • Nombre de stations/arrêts : 25
  • Nombre de passagers : 5 500 passagers par heure dans la direction la plus achalandée en 2031
  • Date cible de mise en service : fin 2021
  • Capacité de chaque véhicule : 15 000 passagers par heure, par direction; il est facile de rajouter des voitures et d’en retirer
  • Économies de temps : jusqu’à 60 % plus rapide que le service d’autobus actuel

Chers résidents de Toronto, vous avez été très patients. Comme vous l’avez été pour la dernière saison de Game of Thrones. Mais très bientôt, vous serez récompensés : nous espérerons que vous profiterez autant du Crosstown que de vos émissions préférées!


par Scott Money Metrolinx editorial content manager