4.0
STRATÉGIES

STRATÉGIE nº 2
AMÉLIORER ET ÉTENDRE LE TRANSPORT ACTIF

Le transport actif, y compris la marche, le vélo, le patin à roues alignées et les déplacements au moyen d'aides à la mobilité, est un moyen sain, rentable et écologique de se déplacer. Dans la RGTH, on estime que 17 p. cent de tous les déplacements peuvent se faire à pied (p. ex., sur des distances inférieures à deux kilomètres) et que 40 p. cent pourraient se faire à vélo (p. ex., sur des distances inférieures à cinq kilomètres); cependant, les déplacements à pied ou à vélo dans la région ne représentent actuellement que 5 p. cent de tous les déplacements pour se rendre au travail et que 32 p. cent de tous les déplacements pour aller à l'école. Un système de transport efficace se doit de prévoir et de favoriser la marche, l'utilisation du vélo et d'autres formes de transport actif.

MESURES PRIORITAIRES

 

GRAND PROJET nº 4
Des réseaux piétonniers et cyclables complets avec des programmes de vélopartage

2.1 Planifier et mettre en oeuvre des réseaux piétonniers et cyclables complets et intégrés dans la RGTH, y compris le système PATH de Toronto, qui apporte des solutions aux principaux obstacles, par exemple des passerelles surplombant les autoroutes de la série 400, les voies ferrées et les grandes rivières et l'absence de trottoirs sur certains axes importants. Les réseaux cyclables permettront à chaque résidant habitant à moins d'un kilomètre de la zone urbaine de la RGTH de bénéficier d'une piste cyclable réservée. Ce projet sera appuyé par un engagement financier provincial qui atteindra au fil des ans au moins 20 millions de dollars par année pour permettre aux municipalités d'achever les réseaux piétonniers et cyclables.

2.2 Créer des programmes pilotes de vélopartage dans les principaux centres urbains.

 
 
 
Les réseaux cyclables et piétonniersLes réseaux cyclables et piétonniers offrent des possibilités de transport actif pratiques et sécuritaires.
Vélib Les programmes de vélopartage, comme « Vélib’ » à Paris, en France, permettent aux gens d'utiliser un vélo et de le rapporter aux stations prévues à cette fin dans toute la ville.
La nouvelle infrastructure La nouvelle infrastructure permet aux cyclistes et aux piétons de traverser les obstacles, tels que les rivières et les grandes routes.
 

2.3 Rechercher les pratiques exemplaires, les normaliser et les promouvoir afin d'intégrer la marche et le vélo à la conception des routes, par exemple des intersections où tous les feux sont au rouge pour les véhicules afin de permettre aux piétons de traverser dans tous les sens, des rectangles réservés aux cyclistes et des feux de circulation prioritaires.

TTC porte-vélos

2.4 Installer des supports à vélos sur tous les autobus et les véhicules du système de métro léger (SML) et modifier le Code de la route (article 109) et la Loi sur les véhicules de transport en commun (articles 23 et 24) afin que les véhicules de transport en commun munis de supports à vélos n'aient pas besoin de permis spéciaux.

2.5 Établir un registre régional coordonné des vélos offrant la possibilité de signaler et de rechercher les vélos volés.

2.6 Envisager de modifier le Code de la route qui met en oeuvre les recommandations de 1998 du coroner régional pour Toronto en vue de clarifier les relations entre les automobilistes et les cyclistes en matière d'équipement de sécurité, de positionnement sur les voies de circulation et de procédures de dépassement.

2.7 Mettre en oeuvre et élaborer des programmes visant l'apprentissage sécuritaire du vélo, semblables au cours sur les aptitudes en cyclisme pour les navetteurs offert dans la région de Vancouver, ou à ceux du programme BÉCANE proposés par les municipalités dans tout le Canada.

2.8 Mettre en oeuvre les plans directeurs de transport actif et les intégrer aux plans directeurs municipaux en matière de transport.

EXEMPLE : BIKELINX
BikelinxBikeLinx est une initiative de 5 millions de dollars de Metrolinx qui permettra aux gens de la RGTH de combiner plus facilement le vélo et le transport en commun. Par l'entremise du programme BikeLinx, Metrolinx a offert du financement aux municipalités de la RGTH pour équiper chaque autobus de leur parc de véhicules de transport en commun d'un support à vélos extérieur, et aménager des aires de stationnement permanentes, sécuritaires et couvertes pour les vélos aux principaux arrêts de transport en commun.




POLITIQUES D'APPUI

2.9 Déterminer et fournir des occasions de promouvoir le transport actif et de relier des destinations clés, y compris des centres de mobilité et des zones de grande gare de transport en commun, au moment de définir des stratégies liées aux couloirs verts et de concevoir des systèmes de parcs.

2.10 Adopter et mettre en oeuvre les politiques des plans officiels en vue de soutenir le transport actif. Au besoin, recourir aux dispositions sur les primes contenues dans la Loi sur l’aménagement du territoire pour exiger que toutes les demandes d'aménagement majeur à des fins commerciales, d'emploi ou résidentielles multiples, particulièrement celles situées dans des centres de mobilité, offrent des installations appropriées pour les cyclistes et les piétons, par exemple des casiers sécuritaires pour les vélos, des douches et des vestiaires.

2.11 Les zones scolaires desservies devraient être définies, et les campus scolaires désignés, afin de faire de la marche et du vélo les principaux moyens de transport pour se rendre à l'école.

2.12 Des trottoirs devraient être construits aux abords de toute nouvelle route régionale ou locale se trouvant dans une zone de peuplement.

Le Grand Projet

Lire les mises à jour
(PDF, 0.5 MB)

Téléchargez le plan Tableaux et annexes interactive