• Taille de texte

Directives pour les centres de mobilité

 

Recherche par : Table des Matières | Typologie | Sujet | Études de cas

Directive 2.4

2.4  Offrir un cadre piétonnier attrayant avec un niveau élevé de priorité, de sécurité et d’aménagements.
CONSULTER AUSSI LA DIRECTIVE  1.32.36.1

Démarches

2.4.1 Déterminer des itinéraires de priorité pour les piétons dans les centres de mobilité reliant les gares de transport en commun à des destinations proches et à des réseaux piétonniers locaux/ régionaux.
  • Les itinéraires devraient offrir des connexions directes aux entrées des gares.
  • Effectuer des études de faisabilité le long des couloirs prioritaires afin de déterminer les barrières à l’accès aux gares et le caractère adéquat des aménagements piétonniers, y compris l’offre d’itinéraires sûrs et accessibles pour les personnes utilisant des appareils de mobilité.
  • Des couloirs de priorité devraient aussi être définis entre les principales destinations dans les zones du centre de mobilité.
2.4.2 Résoudre les questions des barrières à l’accès piétonnier et cycliste aux gares de transport en commun.
  • Élaborer des stratégies pour éliminer les barrières découvertes dans les itinéraires piétonniers prioritaires gênant l’accès aux gares de transport en commun.
  • Profiter des connexions existantes au travers des barrières offertes par les gares de transport en commun, telles que les couloirs de gare sous les voies ferrées dans les gares ferroviaires.
  • Veiller à ce qu’une signalisation directionnelle soit prévue là où des barrières existent afin de guider les piétons et les cyclistes vers leurs destinations.
  • Travailler avec les agences municipales et provinciales, tells que le ministère des Transports de l’Ontario, afin de faciliter la suppression des barrières aux piétons avec des projets d’amélioration des autoroutes, des voies ferrées et des routes.
2.4.3 Concevoir et planifier des réseaux piétonniers afin d’offrir des routes directes et attrayantes entre la gare de transport en commun et d’autres destinations de la zone
  • Maximiser la priorité des piétons dans les zones de la gare afin d’en faciliter l’accès et la circulation autour et à l’intérieur. Veiller à ce que les couloirs et passages prioritaires pour piétons suivent les lignes désirées avec des caractéristiques telles que des feux de circulation, des passages piétonniers toutes directions et des carrefours à niveaux différents.
  • Concevoir ou préserver une vue claire le long des trottoirs à destination de la gare de transport en commun et des édifices publics et points d’intérêts importants.
  • Coordonner les matériaux de revêtement des sols et leurs configurations avec ceux du droit de passage public adjacent.
  • Minimiser les traversées des chemins de circulation piétonnière par des allées de garage privées lorsque cela est possible. Les placer près des allées arrière ou des rues latérales, si cela est faisable.
  • Équiper le réseau piétonnier d’un niveau minimal d’aménagements, notamment :
    » Des éléments de protection contre les intempéries sur les trottoirs adjacents dans les développements dont les façades donnent sur couloirs piétonniers;
    » Des programmes de mobilier urbain coordonnés qui reflètent la vision et le caractère des centres de mobilité et offrent des places assises, des aires d’attente abritées pour les transports en commun, des lampadaires et des poubelles/bacs de recyclage;
    » La plantation d’arbres de rue selon des normes minimales afin d’en garantir la bonne santé; et
    » Un système de signalisation dans toutes les zones des centres de mobilité dirigeant les usagers vers des destinations importantes et les gares de transport en commun.


FIG. 2.24 Considérations de conception pour le cadre piétonnier.

2.4.4 Construire et moderniser le cadre piétonnier afin de satisfaire ou dépasser les directives et normes d’accessibilité (consulter « Outils et ressources »).
  • Concevoir une infrastructure piétonnière visant à créer un réseau piétonnier accessible et sans obstacle.
  • Minimiser autant que possible les barrières physiques à l’accès aux bâtiments afin d’en faciliter l’accessibilité.
  • La largeur des trottoirs devrait être liée à sa fonction (c.-à-d., rue principale de commerce ou rue résidentielle) et être conçue pour accommoder le volume anticipé de circulation piétonnière.
    » Veiller à ce qu’un prolongement dégagé et droit d’une largeur minimale de 2,0 mètres soit prévue sur les trottoirs des principales zones piétonnières.
  • Construire et moderniser les passages piétonniers avec des bordures-bateaux. Éviter des bordures-bateaux continues le long des coins afin que les différents passages piétonniers puissent être reconnus par les personnes ayant une déficience visuelle.
  • Assurer la sécurité des personnes ayant une déficience visuelle en prévoyant des indicateurs d’attention aux points de transition entre le trottoir et la chaussée.

FIG 2.21 King Street, Kitchener : la largeur de trottoir dans cette rue résidentielle est proportionnelle à son niveau élevé d’activité piétonnière et ses utilisations diversifiées. FIG 2.23 Les largeurs et les traitements recommandés pour les zones de trottoir dans différents milieux urbains : Ville de Calgary, directives de développement favorable au transport en commun.

2.4.5 Développer le cadre piétonnier pour en maximiser la sécurité et la sûreté
  • Incorporer un éclairage adapté à l’échelle des piétons à des intervalles réguliers dans les zones de grande activité piétonnière et aux passages piétonniers, aux arrêts d’autobus et aux coins de rue.
  • Installer des passages piétonniers clairement marqués aux carrefours et des passages piétonniers protégés en section courante dans toutes les zones des centres de mobilité.
    » Les pâtés dont la longueur dépasse 150 mètres devraient inclure des passages piétonniers clairement délimités en section courante, avec une signalisation lumineuse, si cela est nécessaire.
    » Les passages piétonniers devraient être surélevés et/ou les fins de trottoirs devraient être prolongées dans le carrefour, offrant ainsi un signal clair aux automobilistes que le passage piétonnier fait partie du domaine piétonnier. Les passages piétonniers surélevés doivent être sûrs et accessibles pour tous les usagers.
  • Déterminer les lieux de conflit entre les piétons et les véhicules le long de tous couloirs piétonniers et adopter des stratégies d’atténuation, y compris des passages piétonniers signalés modérant la circulation automobile.
  • Là où cela ne gênera pas l’exploitation des autobus de transport en commun, les bordures devraient inclure des avancées de la largeur de la voie de stationnement afin de réduire la durée de traversée de la chaussée pour les piétons.
  • Là où cela est possible, l’alignement des constructions devrait être modulé aux carrefours afin de créer des places pour améliorer la visibilité aux carrefours et créer des espaces publics bien définis et utilisables.

FIG 2.22 Kitchener, Ontario : l’éclairage sur les arbres de rue offre un point d’intérêt visuel et améliore l’expérience nocturne offerte aux piétons. FIG 2.26 Terre-plein central, passage piétonnier marqué en section courante, avancées de trottoirs, arbres sur le terre-plein et refuge piétonnier. FIG 2.27 Petit rayon de bordure, carrefour surélevé, passage piétonnier délimité, avancées de trottoir et signalisation prioritaire.

2.4.6 Prévoir des mesures de modération de la circulation automobile dans la conception des rues.

CONSULTER AUSSI LA DIRECTIVE  

  • Prévoir des méthodes de déflexion horizontale, telles que des voies plus étroites (moins de 3,65 mètres de largeur), des chicanes, des avancées en section courante, des ronds-points et des voies cyclables désignées.
  • Incorporer des indices visuels, tels que des panneaux de signalisation, des arbres de rue à des intervalles réguliers, des lampadaires et des poteaux de bannières, des terre-pleins centraux et des places de stationnement sur rue.

FIG 2.25 Voies de circulation plus étroites, voies cyclables, stationnement sur rue, arbres, poteaux de bannières et lampadaires. FIG 2.26 Terre-plein central, passage piétonnier marqué en section courante, avancées de trottoirs, arbres sur le terre-plein et refuge piétonnier. FIG 2.27 Petit rayon de bordure, carrefour surélevé, passage piétonnier délimité, avancées de trottoir et signalisation prioritaire.