• Taille de texte

Nouvelles du projet

School project photo

Le projet pilote Stepping It Up progresse à grands pas vers la création de meilleures conditions de trajet d’écolier actif et durable à des écoles élémentaires à Hamilton, Brampton et Mississauga.

Le projet parvient à passionner les élèves, les parents et le personnel à l’idée d’aller à l’école à pied, à bicyclette, en covoiturage ou en autobus. « Nous ne faisons que commencer et à améliorer la sensibilisation des élèves à cette idée et leurs efforts pour aller à pied à l’école, » a déclaré un administrateur d’école.

Voici comment le projet fonctionne à chaque école pilote :

  • Des sondages de référence, des mesures de la circulation routière et une marche des environs ont lieu au début de l’année scolaire.
  • Ces données sont entrées dans un Plan de trajet à l’école, qui recommande des changements pour aider les élèves et le personnel enseignant à utiliser des modes de transport actifs et durables pour aller à l’école et en retourner.
  • Conformément au plan, des changements sont mis en œuvre, par exemple : l’ajout de passages pour piétons et de brigadiers scolaires, l’installation de supports à bicyclettes et de panneaux de signalisation pour indiquer le chemin de l’école et l’introduction du programme Walking School Bus (visant à encourager les enfants à se rendre à pied en groupes à l’école sous la surveillance de quelques adultes) et d’ateliers de vélobus scolaires.
  • Les nouvelles valeurs sont mesurées à la fin de l’année scolaire et des changements continuent d’être introduits à l’année scolaire suivante.

Ces améliorations sont formidables pour aider les élèves à parcourir activement leurs courts trajets aller-retour à l’école. Pour le personnel scolaire, les distances de trajet sont plus longues; des outils tels que Carpool Zone leur sont donc présentés pour les aider avec le covoiturage. Un membre du personnel scolaire a dit : « Bien que je n’aie aucun problème à me rendre dans ma voiture à l’école… le covoiturage serait une bonne option. »

Le point de vue d’un parent : « Je trouve personnellement très satisfaisant d’aller à pied avec mon enfant à l’école. Cela me donne la chance de bavarder avec elle et c’est une façon merveilleuse pour elle de commencer sa journée. »

L’avenir du transport scolaire durable

Au-delà de la collaboration avec des écoles, le projet établit aussi des relations pour aborder la question des carences sous-jacentes dans l’offre de modes de transport scolaire actifs et durables. En janvier 2011, Metrolinx a organisé le premier rassemblement de parties intéressées dans le transport scolaire pour la région de grand Toronto et de Hamilton, et elle continuera d’encourager le dialogue sur l’avenir de cette initiative. Veuillez consulter le Rapport sommaire sur l’atelier (en anglais seulement).