• Taille de texte

Rapports PRESTO

Optimisation des ressources

Optimisation des ressources

Metrolinx a retenu les services du cabinet de gestion de risques, d’expertise comptable et d’experts-conseils en affaires Grant Thornton pour évaluer si PRESTO avait optimisé les ressources investies à ce jour par les contribuables par rapport aux objectifs du plan de transport régional et aux autres systèmes électroniques de paiement tarifaire dans le monde.

Grant Thornton a réalisé des analyses qualitatives et financières et a examiné trois décisions particulières :

  1. L’adoption d’un seul système électronique de paiement tarifaire intégré dans la région du Grand Toronto et d'Hamilton (RGTH) contre l’exploitation de systèmes électroniques de paiement tarifaire individuels par plusieurs réseaux de transport en commun municipaux de la RGTH ou l’absence de tout système de paiement tarifaire électronique dans la RGTH.
  2. L’investissement nécessaire pour étendre la plateforme technologique « originale » PRESTO à la « prochaine génération » de PRESTO.
  3. L’investissement dans les améliorations additionnelles de la plateforme technologique PRESTO afin de satisfaire aux besoins de la TTC, l’un des plus importants réseaux de transport en commun de l’Amérique du Nord.

La complexité de la conception, de la construction et du déploiement d’un système comme PRESTO a présenté des enjeux exigeants, car la complexité du système est comparable à seulement 10 à 15 systèmes électroniques de paiement tarifaire dans le monde. En outre, lorsque PRESTO a été lancé, aucun investissement n’avait été réalisé dans la technologie du transport en commun depuis plusieurs années et aucune technologie électronique de paiement tarifaire ou infrastructure connexe n’existait, à l’opposé de la plupart des déploiements internationaux de systèmes électroniques de paiement tarifaire.

Grant Thornton a conclu que Metrolinx avait entrepris les évaluations pertinentes et que celles-ci étaient fidèles aux objectifs du plan de transport régional, aux besoins des agences de transport en commun de l’Ontario et à l’évolution de la technologie. Le cabinet a également conclu que Metrolinx visait à optimiser les ressources pour les contribuables, à minimiser les investissements futurs à grande échelle et à permettre des partenariats avec le secteur privé et public à long terme.

Dans le cadre de son modèle d’évaluation, Grant Thornton a aussi entrepris un étalonnage détaillé de certains systèmes électroniques de paiement tarifaire comparables dans le monde, selon l’échelle, l’emplacement, les exigences technologiques et les besoins en déploiement des clients.

Les recherches entreprises par Metrolinx ont permis d’établir le tableau suivant, qui résume les données comparables : (Consulter le document PDF).

Chart comparing various e-fare systems Chart comparing various e-fare systems

Affichez le rapport au complet en cliquant ici
Affichez le résumé
Affichez l'annexe A (anglais seulement)
Affichez l'annexe B (anglais seulement)

Examen du contrat avec Accenture

Examen du contrat avec Accenture du 7 février 2012

Les services de l’honorable Coulter A. Osborne, ancien juge de la Cour suprême de l’Ontario, ont été retenus pour examiner le contrat de Metrolinx conclu avec Accenture, une entreprise-conseil de gestion et de services technologiques, en prévision de l’expansion du système électronique de paiement tarifaire PRESTO.

Le rapport rédigé par le juge Osborne a conclu que « les modifications du projet PRESTO ne soulevaient aucun enjeu en matière d’équité du processus d’approvisionnement. Cette conclusion se fonde de manière générale sur le fait que la DP pour PRESTO et le contrat avec Accenture envisageaient tous les deux l’élargissement du projet PRESTO. »

Examen du contrat avec Accenture du 7 décembre 2012

Au chapitre de l’optimisation des ressources, le juge Osborne a indiqué dans son évaluation initiale : « À mon avis, si l’examen autonome de l’optimisation des ressources est favorable dans le sens qu’il conclut qu’une optimisation des ressources a eu lieu dans les circonstances actuelles, je ne vois aucune raison impérieuse de recommencer le processus d’approvisionnement, qui aurait lieu vraisemblablement en vertu d’une autre DP, qui serait suivie, elle aussi, d’une autre DP... »

L'honorable Coulter Osborne a examiné dernièrement le rapport sur l’optimisation des ressources produit par Grant Thornton et a accepté sa constatation et ses conclusions.

Affichez la lettre du 7 février 2012
Affichez la lettre du 7 décembre 2012 (anglais seulement)