Metrolinx a évalué la faisabilité de l’utilisation d’un système hydrail pour effectuer l’une des modernisations les plus importantes et complexes du système ferroviaire au monde.

Des récents progrès sur l’utilisation de piles à hydrogène (HFC) pour faire fonctionner les trains électriques ont été observés dans d’autres territoires. Par conséquent, il est essentiel que Metrolinx examine cette technologie électrique propre. Le ministère des Transports a annoncé en juin 2017 que Metrolinx entreprendrait une étude de faisabilité. Depuis ce temps, nous avons terminé le rapport d’étude et il est maintenant accessible. Nous avons également tenu un symposium international en novembre 2017 et avons réalisé des progrès concernant les plans de conception d’une unité multiple électrique (UME) HFC.

Tandis que les projets hydrail progressent et que nous continuons d’examiner quelle technologie offrirait la solution la plus adaptée pour le réseau ferroviaire GO, nous demeurons très axés sur l’offre de services électriques accélérés et propres en 2025.

Metrolinx a récemment publié le rapport portant sur l’étude de faisabilité d’hydrail. L’étude avait pour but d’évaluer la faisabilité technique et économique du système hydrail en employant la pile à hydrogène pour l’électrification du service ferroviaire GO. Il s’agit d’une exploration du fonctionnement de la technologie de la pile à hydrogène, comme solution de rechange aux câbles suspendus traditionnels, et la façon dont elle peut soutenir l’exploitation d’un réseau de transport ferroviaire en commun à grande échelle.

Principales conclusions

  • Il serait techniquement réalisable de construire et d’exploiter le réseau de transport GO en utilisant la pile à combustible à base d’hydrogène pour alimenter les véhicules ferroviaires.
  • Le coût global de construction et d’exploitation du système hydrail équivaut à celui d’un système d’électrification suspendu conventionnel.
  • La mise en œuvre du système hydrail de cette envergure et de cette complexité est novatrice et présente différents niveaux de risques, mais aussi des profits, comparativement à l’électrification conventionnelle.

Le rapport constitue un jalon important et aide l’Ontario à se rapprocher de la mise en œuvre de services ferroviaires électrifiés. Pour obtenir plus de détails liés à l’étude, lire la Fiche de renseignements ou télécharger le Rapport complet portant sur l’étude de faisabilité d’hydrail.

Projet d’étude de faisabilité d’hydrail

Metrolinx a l’intention d’avoir recours à un entrepreneur pour moderniser le réseau GO en suivant un modèle conception-construction-exploitation-entretien-financement (CCEEF). Dans le cadre du processus d’appel d’offres, les soumissionnaires seront en mesure de proposer la technologie hydrail et celle des câbles suspendus pour l’électrification du réseau GO. L’avantage de l’approche CCEEF, c’est que ça permet à une seule partie de gérer toutes les décisions interreliées nécessaires et de superviser chaque étape du processus à partir de la conception jusqu’à l’entretien. Cette marche à suivre assure que le rendement optimal est atteint sur l’ensemble du système, créant ainsi un bon rendement énergétique.

Nous avons également tenu un symposium hydrail international en novembre 2017. Cliquez ici pour voir la webdiffusion de l’événement.